frogcircus.org

the poetry of Charles Fry

post

2015–

defi

2009–2013

belle

2007–2002

dada

2002–1999

sundance

1999–1997

frere

1997–1995

julian

1995–1994

stone

1994–1993

12 October 1997

Oh Seigneur

J'ai vu ton sourire, et pourtant je me doute.
J'ai entendu ta voix, et pourtant je me doute.
J'ai ressenti ta main, et pourtant je me doute.

Ensemble nous avons marché, et pourtant je me doute.
Enseble nous avons parlé, et pourtant je me doute.
Ensemble nous avons joué, et pourtant je me doute.

Oh Seigneur, donne-moi la foi pour que je n'en doute plus.

 la vie me déchire   For all the words I didn't write   My two calloused hands   Hold me in your arms so tightly;   When springtime comes   soft, sweet and warm   the water of life   these are the times   geraniums   sweet of all sweetness   when Death first called my name   Arms so pitiful   Redemption   The tears in your eyes tear me more than my own.   Oh Seigneur   A toi, l'humanité   flesh of mortal man, immortal woman   again an unknown stranger.   canticle to my soul   My tender heart dilates with each   emancipation